Art Place

L’initiative Place d’art donne une voix aux communautés

_BIZ7416-2

Le mercredi 25 février, le Conseil des Arts AOE a organisé une Soirée vitrine dans les locaux de l’Hôpital Élisabeth-Bruyère pour célébrer les projets de l’initiative Place d’art de la saison 2014-2015. Présenté par le Conseil des Arts AOE et financé en partie par la Fondation Trillium de l’Ontario, le nouveau programme d’artistes professionnels en résidence Place d’art traite d’enjeux sociaux divers en favorisant l’intégration d’artistes et de groupes artistiques professionnels au sein de la collectivité, et ce, dans le but de créer des œuvres en partenariat et d’alimenter un dialogue inspirant. Depuis novembre dernier, le programme Place d’art a bénéficié à la clientèle d’un total de sept organismes sans but lucratif (Centre Amethyst pour femmes toxicomanes, Club Zonta d’Ottawa, Hospice Care Ottawa, Ottawa Mission, Services pour femmes immigrantes d’Ottawa, Résidence Élisabeth-Bruyère et Résidence Saint-Louis).

Les artistes de l’initiative Place d’art ont accepté de travailler hors de leur milieu habituel pour aider d’autres personnes à découvrir le pouvoir d’autodétermination que recèlent les arts pour tout un chacun. Afin de favoriser le meilleur accès possible, la plupart des activités étaient organisées ailleurs que dans les sites communautaires habituels. Pour plusieurs participants, le fait de participer à l’un de ces projets représentait davantage que la création pure et simple d’une œuvre d’art.

« Nous avons élaboré le scénario ensemble, et il nous représente. Pas seulement l’une d’entre nous : il représente les défis que nous rencontrons toutes au quotidien. Certaines d’entre nous n’ont peut-être plus à les vivre encore aujourd’hui, mais d’autres sont toujours aux prises avec ces difficultés », explique Angela, qui a participé au projet de théâtre-forum de Naomi Tessler. La création concertée de cette pièce et son mode de représentation participatif ont contribué à réunir les gens de la collectivité pour traiter des difficultés vécues à titre de néo-Canadiens dans la région d’Ottawa tout en cherchant des solutions.

La saison 2014-2015 constituait la première édition de cette initiative, et les projets retenus touchaient notamment au théâtre, à la sculpture, au conte et à l’artisanat du livre. Les artistes de même que les participants ont ainsi eu la chance de créer des œuvres d’art collectives en misant sur la collaboration et la mise en commun des expériences. Voici la liste des artistes participants : Christine Mockett et Karina Bergmans, Laurie Fyffe (Ottawa StoryTellers), Marc Walter, Naomi Tessler, Rachel Kalpana James et Sarah Conn (STO Union). Place d’art a permis aux participants de pratiquer diverses techniques artistiques dans un contexte sécuritaire, et de mettre à profit leurs propres compétences artistiques afin de communiquer leurs émotions et leur réalité.

« Nos résidants vivent dans un milieu très structuré. La routine y est pratiquement la même chaque jour, alors c’est fantastique de les voir essayer de nouvelles activités artistiques, explique la coordonnatrice et récréothérapeute du centre Soins continus Bruyère, Kim Durst-Mackenzie. « J’ai été en mesure de constater leurs progrès hebdomadaires, photos à l’appui, et les résidants ont pu en prendre connaissance. Ce fut vraiment une belle occasion d’essayer quelque chose de nouveau, et de partager cela avec les membres de leur famille ».

Le Conseil des Arts AOE a eu l’occasion de prendre la mesure des retombées de ces projets artistiques au sein des collectivités d’Ottawa. « Les artistes et les participants ont eu la chance de grandir sur le plan artistique, mais aussi de conscientiser la population au sujet d’enjeux sociaux divers, comme la maltraitance envers les aînés, l’isolement ou la discrimination », précise la directrice générale du Conseil des Arts AOE, Victoria Steele.

Place d’art a permis aux artistes de pousser plus loin et de développer des projets qui ne se seraient pas concrétisés sans ce financement. « Sans un tel partenariat, la plupart des participantes n’auraient pas eu la chance de toucher cette forme d’art ni d’avoir accès à l’expertise et à l’énergie créatrice que nous ont apportées Karina et Christine », explique Gundel Lake, conseillère au Centre Amethyst pour femmes toxicomanes. « À mon sens, une telle occasion s’avère inestimable parce qu’elles ont eu la chance de participer à ce projet avec d’autres femmes, ce qui est extrêmement fort. Elles ont pu ainsi créer de nouvelles relations, et certaines ont gagné en confiance juste à pouvoir créer en présence des autres ».

Consulter la brochure Place d’art 2014-2015

Photos de la soirée vitrine Place d’art
Crédit photo : Claude Brazeau

 

Thanks for sharing / Merci d’avoir partagé!

About The Author / À propos de l’auteur


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *