Art Place

Interview with Amelia Griffin – Tara Luz Danse

Amelia Griffin

About the artist: Amelia Griffin / Tara Luz Danse

How would you describe yourself as an artist?

I’m an artist whose primary motivation is connection. Whether dancing or creating a choreography, it’s important for me to pull from my experiences and express myself in an honest way. A very big part of being an artist for me is recognizing my humanity and as human we connect more through movement then we realize. In movement and dance, I have found ways of expressing my experiences in a deeper level of understanding between myself and the audience that stand through a non-verbal communication. I would describe myself as an artist who moves from the inside, out. (Amelia Griffin, Dancer with the dance company Tara Luz Danse)

What inspired you to pursue a career in the arts?

Dancing has being part of my life since the age of three. I don’t remember a time when dance and I were separate. Therefore, there’s never been a moment of decision to go into the arts, it is more so an evolution of my practice. Dance is something that always inspires me and gives me a way of expressing the ethereal parts of life; that which can’t be expressed with words. (Amelia)

What are some recurring themes in your company’s art practice?

Dans notre travail au sein de Tara Luz Danse, nous explorons le vécu de femmes. (Anik Bouvrette, Artistic Director with the dance company Tara Luz Danse)

What are the most important influences?

À Tara Luz Danse, nous tirons notre influence de la danse contemporaine, une forme d’art où chaque artiste est libre de créer un langage en mouvement qui lui est propre et unique. Ce langage devient donc en quelque sorte la signature de l’artiste. C’est cette recherche d’une signature personnelle en danse qui nous fascine! (Anik)

What is your dance company’s experience in art projects engaging social practice?

Nous déployons plusieurs projets engageant en milieu scolaire et dans la communauté depuis 2008. Les projets réalisés jusqu’à maintenant ont été principalement en milieu scolaire entre autres avec « Croisée » et « Impro en mouvement » qui sont deux projets de création pédagogique où les jeunes sont amenés à créer leur propre œuvre en mouvement. Dans la communauté, nous nous consacrons, depuis 2011, à la présentation de sa série d’événements participatifs « En studio avec nous » qui jumèle une présentation d’œuvres dans le répertoire de la compagnie à la participation active du public. Place d’Art représente donc pour nous un premier projet de résidence avec un groupe communautaire. (Anik)

What did you gain from your experience?

L’une de nos préoccupations importantes est de démystifier et de rendre la danse contemporaine accessible aux jeunes et à la communauté. Notre contact grandissant avec les jeunes et la communauté nous a démontré combien une telle expérience peut être riche. (Anik)

How long have you been active in the Ottawa arts community?

Tara Luz Danse a été active dans la communauté dès sa création en 2006. Elle a depuis initié plusieurs projets dans la communauté et en milieu scolaire francophone dont « Croisée », « Impro en mouvement » et « En studio avec nous ». (Anik)

 

What interested you about working with the AOE Arts Council?

Étant en résidence au Centre des Arts Shenkman depuis 2009, Tara Luz Danse collabore avec le Conseil des Arts AOE depuis plusieurs années. Place d’Art représente toutefois une opportunité d’élargir cette collaboration au sein d’un projet artistique porteur pour la communauté. (Anik)

About the project

What made you want to participate in Art Place?

Parce que Place d’Art est un projet mobilisateur et encré dans un esprit de partage. (Anik)

What inspired you to pursue this project with this community?

C’est via le Conseil des Arts AOE que nous avons pu être en contact avec le Wabano Centre for Aboriginal Health. Dès la première rencontre avec le directeur du Centre et le groupe de femmes, nous avons été très inspirés. La culture autochtone revêt une grande richesse et nous souhaitons la découvrir davantage et approfondir notre lien celle-ci. (Amelia)

How would you describe the project you will be working on?

Dans le cadre de Place d’art, je travaille avec un groupe de femmes au Wabano Centre for Aboriginal Health afin de créer une œuvre d’improvisation en mouvement sur musique « live ». J’amène d’abord le groupe à bouger avec moi pour explorer, sous forme de jeux, les concepts d’improvisation en mouvement utilisés par Tara Luz Danse dans son processus de création. Puis, inspirée par leur vécu de femmes je vais créer une structure d’improvisation en mouvement. Les rencontres se dérouleront avec le musicien François Gravel qui composera aussi une musique spécialement pour l’œuvre créée au sein du projet. (Amelia)

As an artist, what do you hope to get out of this process?

Avec Place d’Art, il sera vraiment intéressant de voir comment le travail que nous faisons depuis longtemps avec les jeunes en milieu scolaire peut s’adapter à un autre groupe tout à fait différent et à des femmes qui ont une plus grande expérience de vie. Notre travail, basé sur l’improvisation en mouvement, est ouvert et a le grand potentiel d’aller rejoindre ceux qui participent au processus de création dans leurs capacités, leurs limitations et leur vécu. Le projet sera une réelle expérience d’ouverture à l’autre. (Amelia)

What do you hope participants will gain from this process?

À cette étape-ci du projet, j’aimerais qu’ils en retirent tout simplement des moments de plaisir et de partage. (Amelia)

How do you anticipate this work will have an impact on the community?

I really want this project to be a positive experience we can look back on. I hope we can connect with each other through dance and get few tools to better understand each other’s stories. (Amelia)

How will your project give voice or expression to the social issue(s) you will be exploring?

Because of the nature of the project, we are really starting with a framework. We are not teaching specific steps or technique and so as we move through the improvisation games, the movement will come through what the participants have experienced in their lives. These discoveries will open the conversation. (Amelia)

How will you know your project is a success?

Je saurai que le projet est un succès s’il se déroule dans un esprit d’ouverture et de respect où chaque femme peut exprimer son vécu. Pour plusieurs, se mettre en mouvement devant les autres sera un réel exercice de confiance. J’espère développer un lien de confiance avec celles-ci et créer un environnement propice au partage. (Amelia)

 

More about Tara Luz Danse

Thanks for sharing / Merci d’avoir partagé!

About The Author / À propos de l’auteur


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *